ÉCO-CONSTRUCTION : QUELleS SOLUTIONS POUR UN ENVIRONNEMENT RADIEUX ?

Les bâtiments écologiques attirent de plus en plus de foyers. Les explications sont multiples : les logements éco-responsables sont peu gourmands en énergie, plus économes et souvent plus élégants que les bâtiments en béton.

Vous envisagez de construire votre logement en bois, en chanvre ou en paille ?

Vous ne savez pas par où commencer ni quels matériaux utiliser ?

Toutes les réponses sont ici…

Éco-construction

L’éco-construction c’est quoi ?

La construction durable, aussi appelée éco-construction, concerne le fait de rénover ou de construire une structure en respectant au maximum l’environnement. Elle s’applique à différents niveaux.

• La construction : elle requiert le moins d’énergie possible et produit le moins de déchets possible.

• Matériaux de construction : ils sont naturels, recyclables, non transformés, ne produisent pas d’énergie polluante et, si possible, sont produits localement.

• Équipements : ils permettent de réduire la consommation d’énergie. C’est le cas des systèmes écologiques de chauffage ou de production d’eau chaude (chauffage solaire, pompes à chaleur, etc.), des matériaux d’isolation, des systèmes de ventilation.

• Environnement et climat : optimisation de l’ensoleillement des pièces à vivre, protection contre le vent par la plantation d’arbres, installation de double ou triple vitrage, etc.

Les 5 conseils pour un projet d’éco-construction…

1. Réflexion et planification de son projet d’éco-construction

La réussite du projet d’habitat écologique nécessite une étape préalable de réflexion :
• De quelle superficie ai-je besoin pour avoir une bonne vie de qualité ?
• Pourquoi faire le choix de la construction écologique ?
• Quels matériaux peuvent assurer le confort en toutes saisons ?
• Quelle énergie choisir et en fonction de quels critères ?

Dans cette réflexion, il faut aussi écouter les suggestions des professionnels et des particuliers qui construisent eux-mêmes des maisons respectueuses de l’environnement. Ainsi, vous maîtriserez toutes les cartes pour déterminer la meilleure méthode de construction et les meilleurs matériaux répondant à vos critères.


2. S’informer sur la législation

La construction écologique est réglementée, connaître les règles, normes et lois en vigueur (RT 2020 et 2012, Grenelle de l’Environnement, Loi POPE) et les maîtriser est indispensable au démarrage d’un tel projet.

De même, comprenez le système d’accompagnement pour un projet d’éco-construction :

• Les bonus pour les bâtiments à haute performance énergétique
• L’exonération de taxe foncière pendant 5 ans pour les logements BBC.
• Les aides locales
• Le prêt à taux zéro (PTZ)
• La TVA réduite.


3. Choisir les bons matériaux

• Le bois : Incontournable dans l’habitat écologique, le bois est tendance, ces dix dernières années la construction en bois a augmenté de 15 % par an. Il y a une raison à cela : il est 15 fois plus isolant que le béton. Dans la construction écologique, le bois est souvent utilisé pour réaliser l’ossature des bâtiments.

• La paille : Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, la construction en paille est très solide. Comment cela fonctionne-t-il ? La maison en bois a un cadre rempli de bottes de paille, qui sont ensuite enduites de chaux. L’épaisseur des murs ainsi obtenue lui confère un bon pouvoir isolant.

• La terre : La terre est idéale pour la construction écologique : elle assure une bonne isolation en toute saison, est accessible en grande quantité, régule l’humidité de l’air ambiant et nécessite très peu d’énergie pour sa fabrication. Elle est installée selon une technique similaire à celle des murs de chanvre, mais doit être construite sur une fondation en pierre ou en brique.

• Le chanvre : Le chanvre est un matériau très populaire en raison de ses propriétés écologiques. Il pousse vigoureusement, nécessite très peu d’engrais et d’eau, et n’a pas besoin de pesticides. Mélangé à de la chaux, le chanvre forme une pâte qui est ensuite placée entre des dalles de coffrage, en remplacement du béton.

4. Choisir un terrain à bâtir

Construire une maison de manière écologiquement responsable, c’est aussi choisir d’acheter un terrain à bâtir en fonction de ses intérêts écologiques et de vos propres besoins. Vérifiez l’exposition au soleil, la direction du vent, la quantité d’ensoleillement et la disponibilité de la végétation à proximité.
Tenir compte du drainage et de la récupération des eaux de pluie, des raccordements aux différents réseaux et services. Tous ces paramètres ont un impact sur la stratégie d’isolation, la gestion de la chaleur ou du froid, le type et l’inclinaison des fenêtres, l’éclairage, etc.

5. Construire sa maison en éco-construction soi-même ou faire appel à un professionnel

Construire soi-même :
Avant de vous lancer dans la construction écologique, vous devez d’abord vous demander si vous avez les compétences et les qualités nécessaires pour construire une maison verte. Évidemment, vous aurez besoin des compétences d’un coordinateur de projet, d’un chef de chantier, d’un maçon, d’un plombier, d’un charpentier ou même d’un architecte. Si ce n’est pas le cas, vous devriez envisager de recourir aux services de professionnels ou, si vous avez de la chance, d’amis qui s’y connaissent.

Construction clé en main :
L’entreprise est généralement un promoteur d’éco-habitats ou de produits similaires. Les experts s’occupent de tout : documentation financière, présentation des plans de travail, notification des permis de construire, etc. afin que les documents soient approuvés par les institutions financières.

Les équipements énergétiques pour l’éco-construction et l’environnement…

N’oubliez pas de prendre en compte le coût des équipements de votre futur projet d’éco-construction concernant l’installation de :
• Panneaux solaires photovoltaïques
• Panneaux solaires thermiques de production d’eau chaude
• Un système de domotique
• Un système de petit ou moyen éolien pour la production d’énergie
• Un puits canadien
• Une isolation naturelle (Ouate de cellulose, fibre de mouton / lin, fibre de coton recyclée, Liège, Panneaux fibres de bois, Chanvre et bois, Plume
• Une toiture végétalisée
• Un système de récupération d’eau de pluie
• Un parquet flottant en liège
• Des peintures naturelles
• Des puits de lumière
• Des éclairages par led
• Un composteur
• Etc.